top of page
Pub format paysage-02.jpg
  • Coline Lefevre

Bring me the Horizon est enfin de retour avec son album Post Human : NeX GEn

Il aura fallu 4 ans pour le groupe de metalcore pour sortir un nouvel album. Post Human : NeX GEn qui a pointé le bout de son disque cette nuit.



Rappelez-vous, le 10 avril dernier, ils avaient lancé un teaser où une IA racontait : « Vous vous accrochez à votre identité virtuelle comme si c'était votre âme même. Pathétique. Je suis ici pour effacer les détritus de votre existence. Toutes ces pensées, ces souvenirs, ils ne sont qu'un écho fugitif dans un vide sans fin. Et c’est ainsi que vous cessez d’exister dans le monde numérique. Un simple incident effacé des annales du cyberespace. Adieu le contenu insignifiant.»

« Il est temps d’entrer dans une nouvelle ère. Initialisation de NeX GEn. » Nous pouvons enfin entrer dans cette nouvelle ère depuis 00h ce vendredi 24 mai.

 

Enfin !

 

Il devait sortir en septembre dernier, finalement, certaines choses ont retardé la sortie du disque.

Sur le tapis rouge des BRIT Awards 2024 à l’O2 Arena de Londres en mars, le chanteur Oli Sykes et le batteur Mat Nicholls ont évoqué l’avancement, qu’il était proche. Au début de l’année, le groupe a sorti un nouveau single, Kool-Aid, marquant la première nouvelle musique depuis le départ du claviériste et percussionniste de longue date Jordan Fish en décembre. Fish, qui a rejoint le groupe en 2012, a joué un rôle important dans l’évolution du groupe avec Sempiternal, That’s The Spirit et Amo. Post human : NeX GEn est un nouveau chapitre d’un livre qui va (on l’espère) continuer, débuté en 2020 avec Post human Survival Horror.




 

Une réussite

 

On avait un peu peur. Après leurs derniers opus, l’évolution musicale de BMTH était incertaine. Eh bien, ça valait le coup d’attendre. On comprend assez vite au fil de l’écoute que le groupe a souhaité faire un petit bond dans le passé tout en utilisant des mixtes neufs. L’ambiance musicale du disque nous plonge vraiment 10 ans en arrière, on retrouve le Bring me the Horizon de l’ère Sempiternal voir même Suicidal Season ! Les screams et riffs puissants que nous avions un peu perdus avec Amo reviennent en en force. L’âme électronique, comme toujours, accroche parfaitement avec le mixte. Tout au long de l’album, on capte les sentiments de Sykes, la confiance en soi, le contrôle des sentiments, la santé mentale… Bref un cocktail de lyrics pour redonner un chemin au chanteur qui semble (ou semblait) complètement paumé… Trois featuring sont présents sur l’album avec la chanteuse Aurora, Undernoath et le son AmEn (qui est vraiment hyppppper réussi ! ) avec le rappeur Lil Uzi Vert et Daryl Palumbo de Glassjaw.

Un grand coup de coeur pour LosT, YOUtopia et DArkSide !

 


Rédaction : Coline Lefèvre

Comments


Pub FORMAT CARRÉ.jpg
Merci pour votre envoi !
bottom of page