top of page
Pub format paysage-02.jpg
  • Rédaction TST Radio

Hockey : Les Dragons de Rouen ratent le coche…


Les Normands se devaient de l’emporter pour décrocher leur billet pour la finale. Devant leur public, ils accueillaient les Ducs d’Angers ce vendredi, à 20h. Le « Match 6 » de ces demi-finales pouvait sceller le nom de l’adversaire des Grenoblois, déjà qualifiés. Il faudra finalement, encore patienter jusqu’à dimanche…


Une première période maitrisée de la part de l’équipe locale !


Des duels musclés, des crosses cassées en deux, quelques échauffourées… Comment reprocher aux Dragons de ne pas avoir mis assez d’intensité ? Impossible. Les tribunes en majorité, vêtues de jaunes et noirs, ont apprécié cette débauche d’énergie. Les supporters ont répondu à l’appel avec une patinoire à guichet fermé.

Le spectacle était bien présent aussi sur la glace, accompagné par une ambiance des grands soirs. Ça va d’un but à l’autre dans cette première période. Les joueurs mettent beaucoup d’engagement. Un peu trop de la part de l’Angevin, Danick Bouchard.

À la suite d’une crosse haute sur le rouennais, Florian Chakiachvili. Il se verra expulser 4 minutes par l’arbitre. Les Ducs se retrouvent en infériorité numérique. Ils tiendront 3’10, avant que Loïc Lampérier parvienne à ouvrir le score, (1-0). Les portes de la finale commencent à s’entrouvrir pour les Dragons qui semblent bien partis !


Les visiteurs haussent leur niveau de jeu dans le second tiers


Au retour des vestiaires, les Ducs montrent un meilleur visage. Le gardien des jaunes et noirs, multiplie les arrêts. Son nom est scandé par les spectateurs. Peu après la demi-heure de jeu, nouvelle déferlante. Une frappe angevine s’écrase sur la barre dans un premier temps. Action bien suivie par Tommy Giroux qui reprend le palet de volée pour le propulser au fond des filets. Les compteurs sont remis à zéro, (1-1). Le public redouble d’encouragement après ce but encaissé. Mais les joueurs sur la glace peinent à trouver des solutions. La tension monte. Et cette seconde période se terminera par une échauffourée.


À court de fraicheur physique, les Dragons coulent…


Le dernier tiers redémarre de belle manière. Il y a des occasions de part et d’autre, mais nous sentons que les Dragons arrivent à bout physiquement. Le craquage va survenir à 8 minutes du terme. Le numéro 61 des jaunes et noirs, Andrew Johnston récoltera deux minutes de pénalité. Ses coéquipiers sont en infériorité numérique. L’équipe recule. Une aubaine pour Zack Torquato qui envoie une frappe lointaine qui se loge dans la lucarne. Le gardien rouennais ne peut rien. Les Ducs d’Angers se retrouvent devant au score, (1-2). Pleinement conscients de l’enjeu, les locaux donneront tout pour arracher l’égalisation dans les derniers instants du match. Ils sortent le gardien de but pour y ajouter un joueur de champ. Choix qui ne portera pas ses fruits car les visiteurs inscriront dans une cage vide, un troisième et quatrième but dans les deux dernières minutes. Les Dragons de Rouen s’inclinent (1-4).


Tout se jouera dimanche prochain, sur la glace de l’IceParc d’Angers. Le « Match 7 » donnera le verdict de cette série spectaculaire entre les Dragons et les Ducs. L’entraineur des Normands, Fabrice Lhenry sans détour après la défaite du soir, a déclaré, « Ce sera une belle opportunité de savoir si on prend le bus pour Grenoble ou pour rentrer à la maison ». Qui ira défier les Brûleurs de Loups en finale ? Réponse dans 48 heures…



Comments


Pub FORMAT CARRÉ.jpg
Merci pour votre envoi !
bottom of page