top of page

7 anecdotes sur le Gros-Horloge de Rouen


Le Gros-Horloge reste le monument incontournable à voir lorsque l'on visite Rouen. Cependant, ce dernier nous cache quelques secrets et anecdotes, que nous allons vous dévoiler tout de suite !


Il a eu des timbres à son effigie


Timbre de 2014

Pourquoi un tel monument n'aurait pas eu son timbre ? Deux éditions ont été imprimées, une en 1976, et une autre beaucoup plus récente en 2016.

Timbre de 1976

Il a un petit frère


Comme nous le mentionnons dans un autre article, le Gros-Horloge a de la famille sur Rouen ! En effet, l'Eglise Saint Vivien abrite une horloge plus petite, qui n'est pas sans rappelé son grand frère plus connu. Et ils sont bien frères, puisqu'ils ont le même créateur !


Il a une représentation de lui à New-York



Et oui ! Aussi étonnant que cela puisse paraitre, le Gros-Horloge est représenté sur une cathédrale à New York ! Notre Dame du Liban possède 10 représentations de villes françaises, chacune symbolisées par leur monument phare.


Le voyez-vous en bas à gauche de la porte ?


Un des anges à la tête à l'envers


Voilà ce qui arrive lorsque l'on se fâche avec les sculpteurs ! Ces derniers voulant manifester leur mécontentement n'ont rien trouver de mieux que de représenter un des anges la tête à l'envers.


Son mécanisme marche toujours !


Même si le Gros-Horloge a été électrifié en 1920, son mécanisme originel est toujours en parfait état de fonctionnement. Ca construit solide à Rouen !


Il n'a qu'une aiguille !


Les plus observateurs d'entre-nous auront remarqué qu'une erreur s'est glissée sur le timbre de 1976... Si, si, retournez le voir, rien ne vous choque ? En effet, le Gros-Horloge est représenté avec deux aiguilles ! Dommage quand on sait que le créateur du timbre était sottevillais...

A l'époque de sa construction, nos ancêtres ont jugés que seule l'heure suffisait pour s'y retrouver. Fiers de leur décision, ils ont mis un joli agneau au bout.


Il est masculin


Mais pourquoi dit-on Gros-Horloge et non Grosse Horloge ? La réponse est à chercher dans la sensibilité masculine, mais aussi dans le latin !

Etymologiquement, le mot horloge vient du latin horologium qui vient lui-même du grec hôrologion qui était masculin.


Mais au XVIIème siècle, on décide peu à peu de donner un genre défini à chaque objet, et le mot horloge devient alors féminin. Auparavant, les deux genres étaient acceptés, comme l'est encore l'expression "après-midi" aujourd'hui.

Alors pourquoi le masculin est resté à Rouen ? On ne sait pas vraiment à vrai dire. Certains parlent du fait que c'est par machisme qu'il s'est imposé, partant du postulat qu'un si beau monument ne pouvait être féminin... Mais rien à l'heure actuelle ne prouve cette théorie.


Le Gros-Horloge gardera surement ce secret à tout jamais...




Capture d'écran 2024-02-14 161506.png
Merci pour votre envoi !
banniere pub tst radio.gif
bottom of page