top of page

Pourquoi la musique est-elle standardisée sur 440 Hertz et non 432 ?


Les musiques que nous écoutons de nos jours sont standardisées autour de la fréquence de 440 Hertz. Avant qu'elle ne devienne la norme , les musiques étaient basées sur de nombreuses autres fréquences, dont certaines comme la 432 Hz étaient supposées avoir certains pouvoirs, amenant son lot de théorie complotiste.


La musique est standardisée sur du 440 Hertz depuis qu'en 1939 la Fédération Internationale des Associations Nationales de Standardisation décida d'un diapason étalon sur cette fréquence. En janvier 1975 elle devient la norme ISO 16:1975, ce qui en fait la norme utilisée dans tous les conservatoires de musique.


Les théories complotistes


Le 440 Hertz étant le standard utilisé par les Allemands, et donc le régime nazi, le terreau pour les théories complotistes et donc très fertile. L'utilisation de cette norme aurait permis aux nazis d'imposer leur vision de la musique au monde entier.



Avant d'être adopté, le 440 Hertz a été en concurrence avec le 432, une fréquence que les Français et les Italiens ont défendu pour devenir la norme internationale. le compositeur Verdi était particulièrement attaché à cette norme, et par 20 même à le décréter comme norme italienne.


Encore une fois selon certaines théories conspirationnistes, le 432 Hertz serait selon le site esprit science métaphysique.com

«le réglage qui fait vibrer la raison dorée de l’univers PHI et unifie les propriétés de la lumière, du temps, de l’espace, de la matière, de la gravité et du magnétisme avec biologie, du code de l’ADN et de la conscience. Quand nos atomes et ADN commencent à résonner en harmonie avec le schéma en spirale de la nature, notre sens de connexion à la nature est dit être "agrandi". Le nombre 432 est également reflété dans les rapports du Soleil, de la Terre, de la Lune, de la précession des équinoxes, de la Grande Pyramide d’Égypte, Stonehenge, le Sri Yantra et beaucoup d’autres sites sacrés».

Les autres fréquences selon les âges


Au XVIe siècle, on utilise le 466 Hertz. Pour le baroque vénitien avec le compositeur Vivaldi c’est le 440 Hertz qui était utilisé. Pour le baroque allemand avec Jean-Sébastien Bach par exemple, c’est du 415 Hz. Les français eux préféraient le 392 Hertz avec Couperin, Marais ou Charpentier.



Avec la démocratisation de la musique et sa mondialisation, il était devenu indispensable de standardiser la norme afin de gagner du temps sur les différents accordéments. Cela permet également à l'industrie des instruments de musique d'avoir un cahier des charges identiques pour les différents pays.


Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet nous vous conseillons la lecture de "Le son des vibrations influence des sons et de la musique sur la santé et le développement personnel" d'Emmanuel Comte


Capture d'écran 2024-02-14 161506.png
Merci pour votre envoi !
banniere pub tst radio.gif
bottom of page