Live Report : Cry Baby Cry 2019

05/07/2019

Ecrit par :

 Le 29 Juin dernier a eu lieu le Cry Baby Cry Festival à Pissy-Pôville (près de Barentin) pour la deuxième année consécutive.

 

Tout d’abord, le cadre tout à fait sympa, donne envie de passer une belle journée avec nos amis seino-marins. Une scène principale dehors, faisant office de MainStage puis une deuxième scène intérieur pour les groupes acoustiques. 

 

Un espace buvette et restauration était à disposition. Nous avions le choix dans  une sélection de 3 bières vraiment pas cher pour les amateurs comme nous, c’est le top. Des softs à 50c était disponible. Côté restauration, frites saucisse, le bon classique ainsi que des crêpes. 

 

80 bénévoles sont intervenus pour aider le festival à avoir lieu. C’est énorme. Merci et bravo à eux. 

 

Je n’ai par contre pas pu voir tous les groupes, il a fallu faire un choix et c’est pour cela que la trame ne sera pas habituel. Pas de groupes par groupes mais plutôt une ambiance générale avec quelques coups de coeurs. 

 

Le coup de coeur commence par Les Agités du Bocal. C’est la première fois que je les vois et j’en ai un peu honte, doucement, je reviens à peine dans le domaine. C’est une très belle surprise, un groupe énergique, rock, avec un goût pour les modèles d’instruments de prestiges. Du Rock Français, oui et alors ? La formule est toute trouvée avec les Agités, beaucoup d’humour et d’énergie.

 

Ensuite, les Rouennais de Breaky Boxes ont joués sur la Mainstage, toujours un plaisir de voir ces garçons évoluer. Un folk traditionnel, beaucoup de tubes, c’est la clé du succès de nos fidèles partenaires de festivals. Nous commençons peut-être à trop connaître les chansons par coeur. Le premier album arrive, l’EP a été défendu comme il se doit. Vous pouvez d’ailleurs encore les aider à financer leur album sur KissKissBankBank.

 

Quelques tours pour sonder l’ambiance générale du festival puis à s’occuper du instagram de TST Radio, j’entends des guitares gronder des accords de Ré, de Mi, de Sol. Je me surprends à me diriger vite vers la mainstage, puisqu’il s'agit bien d’accords prédominant du Hard-Rock. C’est donc le tour de Furious Georgette de s'adonner à jouer le jeu de la rockstar. Un Blues Rock / Hard Rock puissant, qui casse des gueules. Des tenues de scènes stylés. Un reproche ? Peut-être trop professionnel pour du Hard Rock … Où sont les folles années 80 ?

 

En décalé, un groupe nous arrive à la radio pour une interview. Ils nous parlent d’un univers à la Bowie, une magie qui s’installe pour eux lorsqu’ils jouent du Bowie. Logique dirions-nous. C’est un artiste, une icône magique. Je parle encore au présent, car il le sera toujours par son empreinte musicale. Ils ont réussi à piquer ma curiosité puisque je suis allé les voir. Il s’agit bien entendu de Drive in Saturday. Je crois que c’est le groupe ou je suis resté le plus longtemps. Les reprises de Bowie parfaitement choisies et exécutés. Je souhaite les revoir dans une salle. 

 

Je suis ensuite allé dans la salle acoustique voir une jeune fille reprenant des titres toutefois classique.  Arborant une Gibson, j’aurais espéré peut-être autre chose. Non loin l’idée de critiquer car les reprises étaient très bien faites. La voix jolie. Cette jeune artiste débute et elle doit encore trouver son identité manquante. C’est de Jude dont je parle. J’écrirais donc à son sujet qu’il lui faudrait du temps, une identité, quelques compos pour satisfaire les plus indécis et nous aurions une artiste émergente. Je vais suivre de très près son parcours en ce qui me concerne, il y a du potentiel. 

 

Petit bémole de mon point de vu côté programmation. J’attendais BlackSheep que je n’ai pas pu voir, annulé de dernière minute, j’espère les revoir l’année prochaine. Gene Clarskville & play dans la salle acoustique est vraiment dommage aussi également. Ils auraient mérité la Mainstage. 

 

Je n’ai rien contre les groupes tributes, mais les retrouver en tête d’affiche à la place d’un groupe comme Gene Clarskville me fait assez mal. 

 

J’ai toutefois aimé le groupe tête d’affiche qui nous vient directement d’Angleterre. Nous fermions les yeux, nous rêvons, peut-être, peut-être pas mais nous avons bel et bien les Beatles devant nous. La prestation de Joe Kane As Paul McCartney est vraiment sensationnel. Tout est parfait, jeu de scène, choix du répertoire. Nous avons eu le droit à un guest surprise, il ne s’agit d’autres que Fred, l’organisateur du festival qui a interprété quelques morceaux à la basse avec brio.  

 

Bravo à Fred, toute l’équipe du festival, ces bénévoles pour la réalisation de la deuxième édition du festival. 

 

Galerie photo par Elle et Rock

 

Qui sommes-nous ? 
TST est une radio en ligne gratuite diffusant de la musique pop-rock issue de labels et d'artistes indépendants.
Cliquez sur le player en haut de page pour écouter la radio. 
Basée à Rouen, l'équipe est entièrement bénévole.

 

Tags:

Please reload

Please reload

Inscrivez-vous à notre newsletter ! 
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Icône sociale YouTube
RSS Feed

Ce service respecte le droit d’auteur. Tous les droits des auteurs des œuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site, sont réservés. Sauf autorisation expresse, toute utilisation des œuvres autres que l’écoute et/ou la visualisation dans le cadre du cercle de famille sont interdites. Contact webradio : radiotst[at]yahoo.fr

La webradio (ou radio en ligne gratuite) est basée à Rouen (76000, Normandie, France). La diffusion sur la webradio est limitée aux styles suivants : Pop-Rock Indé ou Indie. Créer avec Wix.com