top of page

Une soirée métal phénoménale au 106 !

Mardi 23 avril, les murs du Hangar 106 ont tremblé ! 4 groupes étaient à l’affiche de cette soirée exceptionnelle où les amateurs de screams ont été servis !

 


Pas Sold out, mais presque. À l’occasion de leur tournée « Creature Tour », mardi soir, le groupe Marseillais Landmvrks était pour la première fois à Rouen ! Pas un groupe mais bien quatre qui ont défilé sur la scène du 106 au plaisir des Métalleux venus en force soutenir leurs copains dans les walls of death, Circle Pit et pogos en tous genres !


Mise en bouche !


Guilt Trip s’est élancé sur la piste en premier. Les British originaires de Manchester c’est surtout le chanteur Jay Valentine, le batteur Tom Aimson, le bassiste Bradley Hall et le duo de guitaristes Jak Maden et Nick Clark en studio depuis 2015 ! Et pour un apéro, c’était plus qu’épicé ! Des riffs féroces et puissants, des screams trash et maitrisés … Avec deux albums à leur actif, des Hellfest à leur actif. Bref, une dose d’énergie pour mettre en appétit !

Après quelques minutes de break le temps de remettre en place les omoplates, Like Moths To flamme a pris le relai pour une entrée conviviale, sans fioritures avec des sonorités des States ! Chris Roetter (chanteur) les guitaristes Zach Pishney et Cody Cavanaugh et le batteur Roman Garcia c’est un peu le cocktail qui arrive pile poil au bon moment ! Leur présence scénique et l’échange avec le public… maintenant, on sait tous ce qu’il faut faire : sauter et secouer les bras ! Un peu de gymnastique fait pas de mal me diriez-vous. Cette première partie de soirée s’est clôturée avec le groupe The Devil Wears Prada (le trou normand pour faire digérer, comprendra qui comprendra) tout droit venu de l’Ohio, ils l’ont d’ailleurs bien mentionné en prenant place sur scène « Rouen, c’est super loin de chez nous ! On a fait du chemin pour venir ici ! » Beh ouais, mais ça valait le coût ! Au micro, on retrouve Mike Hranica, à la gratte Chris Rubey et Jeremy DePoyster, Andy Trick à la Basse, Daniel Williams à la batterie et James Baney au clavier. Car en effet, ce groupe existe depuis pratiquement 20 ans ! Oui oui ! Un bon gros mélange de metalcore mélodique, une belle transition pour accueillir le plat de résistance devant une salle bien échauffée !




45 minutes de magie

 

La grande salle du 106 était pratiquement blindée avant l’arrivée de Landmvrks. Certains paumés au merch (ils ont eu raison de prendre les devants) d’autres étaient déjà positionnés, prêts à se rentrer à nouveau dedans (espérons que les séances d’ostéo soient au programme). Composé de Florent Salfati au chant, Nicolas Exposito et Paul Cordebard à la guitare, Rudy Purkart à la basse et Kevin D’Agostino à la batterie, Landmvrks c’est une vague qui se déferle sur le public. La majorité de la setlist était composée de titres de leur dernier album sorti en 2022 « Lost in a Wave », quelques œuvres plus anciennes étaient également au programme comme Blistering, Scars et Hollow ainsi que le nouveau titre sorti en janvier dernier « Creature ». Originaire de Marseille, le groupe offre un registre musical unique. Mêlant rap, chant, mélodie et scream, un son énervé mais subtile, des textes puissants auxquels plus d’un s’empare personnellement, Landmvrks a offert au 106 la vague que cette salle méritait. Quoi de plus iconique que de jouer à quelques mètres de la Seine, sur les quais ! On aurait aimé que le temps passe moins vite et que quelques minutes en plus se dessinent sur nos montres. Mais bon, ce sera pour une prochaine fois ! Les Rouennais sont prêts à les accueillir de nouveau sur notre terre Normande !

 

Rédaction Coline Lefèvre

 

 

コメント


banniere pub tst radio (Publication Instagram (Carré)).gif
Merci pour votre envoi !
banniere pub tst radio basse def.jpg
bottom of page