top of page
  • Coline Lefevre

Les tics scéniques : quand un mot ou une choré peuvent devenir une signature

Dernière mise à jour : 2 mars

Que ce soit un tic de langage, un mouvement, une phrase ou une petite choré, certains artistes répètent sans cesse leur petite signature à chaque concert. Zoom sur quelques tics iconiques.



Indochine et le « CHOOOO » (on ne sait pas vraiment ce qu’il dit) de Nicola Sirkis

 

TST Radio l’a vérifié en vrai. Beauregard 2023, entre deux chansons, pendant une chanson, bref TOUT LE TEMPS, mais vraiment tout au long de leur set, Nicola Sirkis lève la voix pour encourager le public à chanter, danser et crier en leur disant « CHOOO » du moins, c’est ce qu’on entend. En remettant les divers live depuis les années 90s, le même tic revient sur scène.


Le pont de Chrissy Costanza d’Against the Current

 

Qui a dit que les artistes n’étaient pas souples ? À chaque passage sur scène, la chanteuse du groupe Against The Current fait une pirouette avec son dos. Une véritable gymnaste qui dirige sa tête en direction de ses pieds mais dans le sens inverse tout en continuant de chanter. Une figure plutôt technique pour la chanteuse qui ne change pas de tona.


Cobain et les guitares défoncées

 

Le fondateur de Nirvana aimait bien… défoncer ses guitares on stage. Un truc bien grunge qui faisait crier le public dans les fosses. Mais pas que ! Certains de ses tics incluaient des mouvements brusques de la tête, des sauts soudains et des moments de silence ou de retrait pendant les performances. Ces gestes contribuaient à l'authenticité et à la passion de ses interprétations, et ils sont devenus une partie intégrante de son charisme sur scène.


Les Red Hot à … poil !

 

Les Red Hot Chili Peppers sont connus pour leur style de performance énergique et parfois excentrique, mais il est important de noter que, dans la plupart des cas, ils ne se produisent pas complètement à poil sur scène. Cependant, il y a eu des moments où certains membres du groupe ont été partiellement déshabillés pendant leurs performances. Ouais ouais, ils avaient chaud hein ! En particulier, le bassiste Flea qui adore jouer torse nu lors de nombreux concerts. Il a adopté cette habitude au fil du temps. Anthony Kiedis, le chanteur du groupe, a également été connu pour des tenues parfois peu conventionnelles, bien qu'il ne se produise généralement pas complètement nu. (Enfin…) Dans un entretien avec un journaliste de l’émission cargo de Nuit pour leur live à l'Ancienne Belgique en 1988, il leur sera demandé pourquoi ils avaient pris l'habitude de jouer à poil sur scène. Kiedis lui répondra tout simplement qu'ils se sentaient bien et au chaud dedans, surtout quand elle est trempée de sueur… Bon bon bon…





Hendrix et ses crocs !


Le « dieu » du rock n’avait pas peur du dentiste… La légende selon laquelle Jimi Hendrix jouait de la guitare avec les dents est bien fondée. L'utilisation de sa mâchoire pour jouer de la guitare était l'un de ses nombreux talents visuels et techniques qui contribuaient à son charisme scénique (plutôt ouf le gars)

Hendrix a développé cette technique au fil de sa carrière, souvent lors de performances live. Il utilisait ses dents pour saisir les cordes de la guitare et produire des sons uniques, loin d’être faux à ce que nous pouvons penser.


Le « Salute » de Bowie


David Bowie était connu pour ses gestes iconiques sur scène, en particulier associés à ses différents personnages et périodes artistiques. L'un des gestes les plus emblématiques associés à Bowie est le « salute » (salut) de Ziggy Stardust. Ce geste est devenu un symbole de l'ère Ziggy Stardust, l'un des personnages les plus célèbres de Bowie. Le « salute » consistait en une pose où Bowie levait le bras droit avec le poing serré, l'inclinant légèrement vers l'avant. C'était une manifestation de l'attitude rebelle et rock 'n' roll de Ziggy Stardust, le personnage extraterrestre inventé par Bowie.

 

L’effet de Bellamy


Le groupe Muse, connu pour ses performances énergiques et visuellement spectaculaires, a créé plusieurs gestes emblématiques sur scène au fil des ans. Un geste particulièrement associé à Muse est le "Kaoss Pad move" de Matthew Bellamy, le chanteur et guitariste principal du groupe.


Le "Kaoss Pad move" fait référence à l'utilisation par Bellamy d'un contrôleur d'effets appelé Kaoss Pad pendant ses performances. Lorsqu'il utilise cet appareil, Bellamy effectue souvent un geste caractéristique en glissant sa main sur le contrôleur pour moduler les effets sonores en temps réel. Cela crée des variations dans le son de sa guitare, ajoutant des effets électroniques et expérimentaux aux performances live de Muse.


Le headbang de Hayley Williams de Paramore


(Promis on reste objectif) La reine du punk-rock a récemment dévoilé un t-shirt avec une radio de la courbe de son cou, un peu beaucoup trop courbée pour être naturel… Et pour cause, depuis 20 ans, la chanteuse du groupe Paramore fait du Headbanging à chaque concert ! Une signature scénique qui effraie les ostéo…


Et bien plus encore… Raconte-nous une signature que tu as déjà décelé dans les commentaires !



Rédaction : Coline Lefevre

Comments


auq en scene 2024.jpg
Merci pour votre envoi !
banniere auq en scene.jpg
bottom of page