top of page
Pub format paysage-02.jpg
  • Rédaction TST Radio

Il y a 10 ans, un radar pour piétons fut installé à Rouen


Rassurez-vous, pas question ici de se voir pincer pour excès de vitesse dans les rues piétonnes de Rouen ! Il y a 10 ans, un artiste a eu l'idée de cette installation pour sensibiliser au patrimoine.


Une parfaite imitation


Tout y est ! Le panneau annonçant la vitesse de 3km/h, celui avertissant de la prèsence du radar, le radar en lui-même, et enfin la fin de limitation.


L'artiste sottevillais Benoit Thiollent a ainsi recréer un radar fonctionnel qui émettait des flashs lumineux réguliers. Les passants furent pour le moins surpris, mais aucun ne reçut d'amende et pour cause.


Une initiative en faveur du patrimoine


Ce radar fut installé dans le cadre de l'édition 2011 de "Rouen Impressionnée". Il avait pour but de faire ralentir les passants toujours pressés afin qu'ils s'intéressent au patrimoine présent sur leur trajet quotidien.


En particulier deux statuettes de bois agrippées à la devanture d'une boutique ancienne, au rez-de-chaussée d'une maison à colombages, à l’angle de la rue de la Poterne et de la rue de la Ganterie. Elles furent érigées en hommage à Eustache et Frédéric Berat. Ces deux frères musiciens nés au début du 19è siècle ont laissé à la postérité le chant "Ma Normandie".


"Il y a des réactions très épidermiques, certains n'apprécient pas et protestent avec violence, d'autres le prennent de façon ludique et courent devant le radar dans l'espoir de le déclencher" avait déclaré l'artiste au Figaro.


L'initiative avait fait parler d'elle, soulevant son côté insolite. Des médias nationaux et internationaux comme le Figaro, Le Parisien et le Nouvel Obs s'en était fait l'écho.






留言


Pub FORMAT CARRÉ.jpg
Merci pour votre envoi !
bottom of page