top of page

Football : Le QRM fera pencher la balance de quel côté en cette fin de saison ?


La fin du championnat se rapproche à grand pas et l’inquiétude de ne pas retrouver les rouges et jaunes en ligue 2 BKT la saison prochaine grandie au fil des rencontres. Le QRM recevra Rodez, 16e du classement, ce samedi au stade Robert Diochon. Rendez-vous à 19h, pour savoir si les hommes de Fabien Mercadal retrouveront le chemin de la victoire face à un concurrent direct, en vue du maintien.


Un stage pour aérer les esprits


Le terrain d’entrainement déserté cette semaine, à cause des intempéries. Les joueurs du QRM étaient donc à Deauville, dans le cadre d’un stage. Plus précisément d’une mise au vert. Au programme, entrainement bien-sûr. Mais aussi, exercices au sein d’une caserne de pompiers. Ou encore, escape game. De la joie, des sourires, retrouvés après la défaite contre le FC Sochaux, samedi dernier. L’objectif était clair, « on voulait nettoyer cette frustration et la transformer en énergie, en volonté » explique l’entraineur, Fabien Mercadal. Important aussi de « travailler la solidarité », et de « se préparer mentalement » avant d’entamer les 7 dernières journées de la survie. Une préparation bien pensée pour resserrer les liens au sein d’un groupe qui traverse une période très difficile en termes de résultat. Le coach l’affirme, « on a tous conscience de l’urgence de la situation ». C’est pourquoi cette rencontre face à Rodez, sera extrêmement importante. Une potentielle victoire pourrait les sortir de la zone rouge et relançait l’équipe sur une bonne dynamique.


Deux mois plus tard… une victoire pour les Normands devant leur public ?


Le coach est satisfait par ce qu’il a vu lors de ce stage. Il a senti avec lui, un groupe concerné, investi. Beaucoup d’efforts et d’envie qu’il « faudra valider devant nos supporters par un bon match demain ». En préparation de celui-ci, le staff cherche encore à peaufiner les derniers détails, à établir les meilleures connexions sur le terrain. Fabien Mercadal explique sa responsabilité, « C’est à moi de trouver les meilleures complémentarités. Les meilleures positions sur le terrain. C’est à ça que je réfléchis. Je ne doute pas de la qualité de mes joueurs ». Il va falloir faire vite pour trouver l’alchimie parfaite, car le clap de fin se rapproche. Bien évidemment, les choses ne sont pas évidentes puisque le club traverse une période de crise. Sur les 12 derniers matchs, ses hommes ont engrangé seulement… 7 points.

Une victoire ce samedi, serait synonyme de sursaut. Nul doute qu’elle ferait beaucoup de bien à ce groupe qui n’arrive pas à retrouver de la confiance. L’entraineur des rouges et jaunes le sait, « Il nous reste, pour être certains de se sauver, 3 victoires et 2 nuls à aller chercher ». La tâche s’annonce compliquée, mais semble loin d’être impossible avec un calendrier plutôt abordable pour espérer se sauver à l’issue de la saison. « Je trouve qu’on a 6 matchs à notre portée sur les 7 derniers.

C’est à nous d’aller chercher des points, car évidemment, si on n’arrive pas à le faire dans ces matchs-là, c’est qu’on ne mérite pas d’être en ligue 2, tout simplement ». Une déclaration très forte qui plante le décor de ce sprint final. Prochain objectif, une victoire contre Rodez au stade Robert Diochon, « en les battant, on se mettrait sur le bon chemin. Maintenant, ce ne sont que des paroles, et j’attends de voir demain à 19h ». Les ambitions affichées sont très claires. Désormais, place au terrain !


Capture d'écran 2024-02-14 161506.png
Merci pour votre envoi !
banniere pub tst radio.gif
bottom of page